Intolérance au lactose, aha! Centre d'Allergie Suisse; Image: ©  Fotolia_30539376_XS@nt/fotolia

Dans le cas de l’intolérance au lactose, l’enzyme digestive lactase n’est pas produite ou seulement en quantité insuffisante. Cela provoque des ballonnements, des diarrhées ou des douleurs abdominales. Cette enzyme est nécessaire pour digérer le lactose. En Suisse, environ une personne sur cinq en souffre.

Origines

Le sucre de lait (lactose) est un sucre double, composé de galactose et de glucose. Le lactose se trouve seulement dans le lait des mammifères. De plus petites quantités de lactose se trouvent parfois dans des aliments, p.ex. des préparations d’épices ou des produits finis et des médicaments. Normalement, une enzyme, la lactase, scinde les deux composants du lactose dans l’intestin grêle, afin de permettre l’absorption depuis l’intestin dans le sang. On parle d’une intolérance au lactose lors qu’il y a une carence en lactase, d’origine héréditaire ou pathologique. Le lactose parvient à atteindre dans le gros intestin sans être absorbé et y est fermenté.

Symptômes

Les gaz formés dans le gros intestin et l’accumulation d’eau entraînent les symptômes typiques tels que des crampes intestinales, ballonnements, diarrhée, nausées, vomissements, flatulences (vents), constipation. L’intolérance au lactose ne met pas la vie en danger, mais elle peut être très désagréable et limitante pour la personne concernée.

Diagnostic et diagnostic différentiel

Souvent, les personnes concernées remarquent qu’elles ne supportent pas bien le lait et les produits laitiers et observent les symptômes typiques d’une intolérance au lactose. Un questionnaire détaillé (anamnèse) fait partie du diagnostic. La rédaction d’un journal alimentaire peut être utile pour le médecin. Les méthodes diagnostiques fiables (aussi diagnostic différentiel) sont le test respiratoire à l’H2 et la détermination génétique dans le sang.

D’autres intolérances alimentaires telles que la malabsorption du fructose et la maladie cœliaque peuvent déclencher des symptômes similaires. Chez les nourrissons et les enfants en bas âge, une réaction allergique aux protéines du lait peut aussi être responsable de ces troubles.

Thérapie et traitement

Le traitement de l’intolérance au lactose repose sur un régime pauvre en lactose. Les personnes concernées doivent se nourrir pratiquement sans lactose pendant un certain temps. La tolérance individuelle au lactose est ensuite déterminée au cours d’une phase de test. Sur la base de la tolérance testée, des recommandations alimentaires peuvent être établies individuellement avec un(e) spécialiste (p.ex. consultation diététique).

En plus du changement de régime, l’enzyme manquante (lactase) peut être prise sous forme de gélules ou de comprimés.

Trucs et astuces

  • Le lactose est généralement mieux toléré lorsqu’il est absorbé avec des aliments riches en lipides ou en protéines.
  • De petites quantités d’aliments contenant du lactose, répartis au cours de la journée, sont généralement bien tolérées.
  • Le fromage affiné est généralement bien toléré, car le lactose est en grande partie digéré par des bactéries durant le processus d’affinage.
  • On trouve un grand nombre de produits spéciaux sans lactose dans les commerces spécialisés et les commerces de détail.


Rédaction: aha! Centre d'Allergie Suisse en collaboration avec le Conseil scientifique.

 

aha! Centre d'Allergie Suisse aide

  • Les produits et services avec le label Allergie Suisse offrent un avantage supplémentaire aux personnes touchées par des allergies.
  • Les camps d’enfants aha! destinés aux enfants allergiques de 8 à 12 ans sont des vacances alliant forme, jeux et une bonne dose de sport. Encadrés par des professionnels, les participants apprennent à mieux gérer leur allergie et/ou leur asthme.
  • Les camps aha! (à Klosters, en allemand) pour les adolescents de 13 à 16 ans représentent une vaste offre d’activités sportives et de loisirs. Des responsables compétents abordent également des aspects des maladies allergiques à l’adolescence.
  • Formations et cours sur les thèmes suivants: «Ezéma atopique (névrodermite, neurodermatite)» (à Lausanne et Genève); pour autres formations comme par exemple «Allergie, Asthma und chronische Bronchitis» (à Zurich) et «Anaphylaxie» voir la page allemande.
  • Votre avis nous intéresse! Ou souhaitez-vous échanger avec d’autres personnes concernées? Pour plus d’informations, veuillez consulter la rubrique Consultation et échange (voir la page allemande).
  • Vos dons nous permettent de proposer des services importants aux personnes atteintes d’allergies, d’asthme ou d'eczéma atopique. Nous vous en remercions. Nous utilisons efficacement le soutien que vous nous offrez.