Anaphylaxie (choc allergique)

L'anaphylaxie est la réaction allergique la plus grave et peut être mortelle dans certains cas.

Krankheitsbild Anaphylaxie

Le terme «anaphylaxie» est généralement utilisé pour les réactions allergiques inattendues, subites et graves, avec chute de tension, collapsus, perte de conscience et choc. Des symptômes pouvant mettre la vie en danger surviennent quelques secondes à quelques minutes (rarement des heures) après le contact avec la substance déclenchant l’allergie.

Déclencheurs

Chez l’adulte, les réactions anaphylactiques les plus fréquentes surviennent après un contact avec du venin d’insectes, des médicaments et des aliments (p. ex. cacahouètes, noix, crustacés, soja). Les enfants réagissent principalement aux aliments (p. ex. cacahouètes, noix, poisson, œufs, lait), aux venins d’insectes (abeilles, guêpes) et aux médicaments.

Symptômes

Après le contact avec l’allergène, les réactions surviennent très rapidement et de manière inattendue. Les réactions peuvent concerner plusieurs systèmes d’organes comme la peau et les muqueuses, le tractus gastro-intestinal, les voies respiratoires et le système cardiocirculatoire. Les symptômes qui suivent peuvent apparaître de manière isolée, mais aussi en associations diverses.

Les premiers signes sont:

  • Démangeaisons et gonflement des paumes de la paume des mains ou de la plante des pieds, des paupières, de la muqueuse buccale, des lèvres ou de la langue
  • Papules pruriteuses (zones surélevées et rouges)
  • Problèmes respiratoires, essoufflement, quintes de toux
  • Troubles gastro-intestinaux (crampes abdominales, vomissements, diarrhée)
  • Vertiges importants, sensation de faiblesse. Le choc anaphylactique est subdivisé en plusieurs stades, en fonction du degré de gravité.

Diagnostic

Les symptômes ne sont pas toujours caractéristiques, ce qui ne facilite pas le diagnostic. Des substances messagères peuvent être déterminées dans le sang après le traitement d’urgence. Cette analyse peut être réalisée une à trois heures après l’anaphylaxie. Une chose est sûre: il faut toujours faire clarifier l’allergie par un-e spécialiste après une réaction anaphylactique afin de trouver le déclencheur.

Traitement

Le traitement dépend du degré de gravité de l’anaphylaxie. Vous trouverez un aperçu dans la fiche d’information «Premiers secours en cas de réaction anaphylactique».

Les médicaments suivants sont utilisés en cas de réaction anaphylactique:

  • adrénaline
  • antihistaminiques
  • cortisone
  • bronchodilatateurs en cas d’asthme / spray contre l’asthme.

Le set d’urgence est composé d’un ou deux auto-injecteurs d’adrénaline, d’un médicament antihistaminique et d’une préparation de cortisone sous forme de comprimés ou de gouttes, ainsi qu’éventuellement d’un spray contre l’asthme. Le médecin spécifiera les dosages des médicaments. Le set d’urgence doit toujours être à portée de main. Tant la personne concernée que les parents et autres personnes responsables doivent savoir comment l’utiliser correctement en cas d’urgence et s’entraîner régulièrement à son maniement.

Nous vous recommandons de se faire prescrire plusieurs sets d’urgence. De cette manière, la personne concernée peut toujours en emporter un, p. ex. dans son sac à main, son sac à dos ou son cartable. D’autres sets peuvent être déposés à la maison, à l’école ou au lieu de travail.

Une immunothérapie spécifique (désensibilisation) peut être initiée en cas d’allergie au venin d’insectes.

Trucs et astuces

Pour la personne concernée, le plus important est de mettre en œuvre les mesures de prévention:

  • éviter les allergènes et connaître les alternatives
  • toujours emporter son set d’urgence
  • préparer un plan d’urgence individuel
  • porter sur soi son passeport d’allergie (établi par le médecin)
  • reconnaître les symptômes
  • informer l’entourage et le former
  • rechercher le contact avec les personnes responsables et les informer
  • informer l’école / jardin d’enfants / crèche / parents de jour ou employeur / formateurs
  • connaître ses droits et obligations:
    • échanges avec d’autres personnes concernées
    • bien se préparer aux vacances et aux voyages (voir checklist Vacances)
  • date de péremption: contrôler régulièrement la date limite d’utilisation des médicaments d’urgence.

Faits et chiffres

Selon les estimations, environ 10 habitants sur 100'000 par an subissent un choc allergique mettant leur vie en danger. Sur un million d’habitants, 1 à 3 personnes décèdent des suites d’une réaction allergique grave.

Vidéo explicative: Qu'est-ce qu'une anaphylaxie?

Rédaction: aha! Centre d'Allergie Suisse en collaboration avec le Conseil scientifique.