Archive communiqués de presse

10.08.2021

Vaccination contre la COVID-19 et allergies: questions fréquemment posées

La Suisse vaccine contre la maladie COVID-19. Les rapports sur des réactions allergiques inquiètent les personnes concernées. Dans ce qui suit, nous répondons aux questions les plus importantes sur les vaccins mRNA de Pfizer / BioNTech et Moderna en collaboration avec le Prof. Dr méd. Peter Schmid-Grendelmeier, président du conseil scientifique d’aha! Centre d’Allergie Suisse et membre du conseil de la Société Suisse d’Allergologie et d’Immunologie (SSAI).

Maladie atopique / allergie / intolérance préexistante


Est-ce que je peux me faire vacciner contre la COVID-19 en cas ...

… d’allergie alimentaire, aux pollens, aux acariens, aux animaux, aux venins d’insectes ou au latex?

Oui. Même si vous réagissez allergiquement à des aliments, aux pollens, aux acariens, aux animaux, aux venins d’insectes ou au latex, vous pouvez vous faire vacciner tout à fait normalement contre la COVID-19.

... d’intolérance alimentaire?

Oui. Même les personnes qui ne tolèrent pas le lactose, le fructose, l’histamine ou le gluten (maladie cœliaque) peuvent se faire vacciner tout à fait normalement contre la COVID-19.

... d’allergie ou d’intolérance aux produits de contraste?

Ceci dépend de deux facteurs: du temps écoulé entre l’administration du produit de contraste et l’apparition des symptômes ainsi que du type de symptômes.

Dans la plupart des cas, vous pouvez vous faire vacciner tout à fait normalement contre la COVID-19 si vous avez réagi par une éruption cutanée, des nausées ou une sensation de malaise plus d’une heure après l’administration du produit de contraste. Ces symptômes sont certes des effets secondaires désagréables, mais ce ne sont pas des symptômes typiques d’une réaction allergique à cause du délai (plus d’une heure).

Si, par contre, ces éruptions cutanées, nausées ou malaises sont apparus immédiatement, donc au cours de l’heure suivant l’administration du produit de contraste, vous devez consulter un ou une allergologue avant la vaccination contre la COVID-19. La vaccination peut généralement être réalisée quand même, à condition de prendre un antihistaminique une heure avant la vaccination et d’être surveillé-e pendant 30 minutes ensuite. Une clarification allergologique supplémentaire de l’intolérance aux produits de contraste peut être judicieuse en cas de doute.

Vous devez faire réaliser un bilan allergologique si vous avez réagi au produit de contraste par de graves symptômes allergiques, p. ex. des troubles respiratoires ou circulatoires (anaphylaxie) qui ont dû être traités médicalement. Si ce bilan a déjà été fait, vous devez consulter votre médecin traitant avant la vaccination.

… d’allergie aux médicaments?

Vous pouvez vous faire vacciner tout à fait normalement contre la COVID-19 si vous avez déjà présenté une réaction cutanée à un médicament ou un autre vaccin. Ceci est également valable si le médecin a déterminé le déclencheur des symptômes allergiques et qu’il ne s’agit pas d’un composant des vaccins anti-Covid-19 actuellement autorisés, c’est-à-dire le polyéthylène glycol [PEG] / macrogol dans les vaccins de BioNTech / Pfizer et Moderna et / ou la trométhamine dans le vaccin de Moderna.

Si vous avez déjà réagi à un médicament ou un vaccin par des symptômes allergiques graves, p. ex. des troubles respiratoires ou circulatoires (anaphylaxie), et que le déclencheur est encore inconnu, vous ou votre médecin traitant devez consulter un ou une allergologue avant la vaccination contre la COVID-19. Des clarifications supplémentaires seront peut-être nécessaires.

… d’urticaire chronique?

Oui. Vous pouvez vous faire vacciner contre la COVID-19 même si vous souffrez d’une urticaire chronique ou présentez actuellement de symptômes. Vous devez toutefois prendre un antihistaminique une heure avant la vaccination et être surveillé-e pendant 30 minutes après l’injection. En cas de doute, nous vous recommandons de consulter votre médecin traitant ou un / une allergologue.

… d’allergie pollinique avec des symptômes allergiques actuels?

Oui. Vous pouvez être vacciné contre la COVID-19 même si vous souffrez d’une allergie pollinique et présentez actuellement des symptômes. Les symptômes d’une allergie pollinique doivent et peuvent être traités comme d’habitude. Si vous sentez mal le jour de la vaccination, vous pouvez décider avec le médecin vaccinateur de postposer la vaccination – indépendamment de la raison de votre malaise.

… d’asthme?

Oui. Même les personnes asthmatiques peuvent se faire vacciner tout à fait normalement contre la COVID-19. Il est toutefois important que votre asthme soit bien contrôlé et d’utiliser régulièrement les médicaments nécessaires à cet effet, également au cours des jours précédant, pendant et suivant la vaccination.

… de mastocytose ou d’un syndrome d’activation des mastocytes?

Oui. La vaccination contre la COVID-19 est possible dans les deux cas, à condition de prendre un antihistaminique une heure avant la vaccination et d’être surveillé-e pendant 30 minutes après l’injection. En cas de doute, nous vous recommandons de consulter votre médecin traitant ou un / une allergologue.

… de taux de tryptase sérique accrus, une substance messagère ?

Oui. La vaccination contre la COVID-19 est également possible en présence de taux élevés de tryptase. Dans ce cas aussi, il est judicieux de prendre un antihistaminique une heure avant la vaccination et d’être surveillé-e pendant 30 minutes après l’injection. En cas de doute, nous vous recommandons de consulter votre médecin traitant ou un / une allergologue.

… d’allergie de contact à un déclencheur inconnu?

Vous pouvez être vacciné tout à fait normalement lorsque vous avez une allergie de contact, même si le déclencheur est encore inconnu.

… d’allergie de contact / de réactions cutanées au polyéthylène glycol (PEG, macrogol), p. ex. dans les cosmétiques?

En cas d’allergie de contact au polyéthylène glycol (PEG, macrogol), nous vous recommandons de consulter un ou une allergologue avant la vaccination contre la COVID-19. Une telle allergie se manifeste sous la forme d’un eczéma au contact de substances contenant du PEG et elle est prouvée à l’aide d’un test épicutané appliqué sur le dos pendant plusieurs jours. La plupart des personnes dans cette situation peuvent être vaccinées tout à fait normalement, puisqu’il ne faut pas craindre d’anaphylaxie, tout au plus des manifestations cutanées quelques jours après la vaccination.

… d’antécédents de réactions à un déclencheur inconnu, avec des symptômes allergiques graves comme des troubles respiratoires ou circulatoires?

Nous vous recommandons dans ce cas de consulter un ou une allergologue avant la vaccination contre la COVID-19. Des clarifications supplémentaires seront peut-être nécessaires.

… de traitement de désensibilisation / immunothérapie allergénique en cours?

Lors d’une désensibilisation par injections (immunothérapie sous-cutanée, SCIT), il est généralement recommandé il est généralement recommandé de ne pas effectuer la vaccination contre la COVID-19 le même jour que l'injection de l'allergènes..

La raison en est que les effets secondaires éventuels peuvcent être attribué à la vaccination ou à l’injection des allergènes. Si des réactions indésirables de plus longue durée devaient apparaître après la vaccination contre la COVID-19, la poursuite de l’immunothérapie devra peut-être être reportée jusqu’à leur disparition. Le médecin traitant devra éventuellement adapter la dose si les intervalles entre les injections d’allergènes devaient être trop longs à cause de ce report.

Une interruption du traitement avant et après la vaccination contre la COVID-19 n’est normalement pas nécessaire en cas de désensibilisation avec des comprimés ou des gouttes (immunothérapie sublinguale, SLIT) et de bonne tolérance. En présence d’effets secondaires à la vaccination, la SLIT devra éventuellement être arrêtée jusqu’à la disparition des réactions. Dans ce cas, nous vous recommandons de consulter le médecin traitant ou un / une allergologue.

Vaccination contre la COVID-19 et effets secondaires possibles

Est-ce que la vaccination contre la COVID-19 peut provoquer une urticaire chronique?

Dans de rares cas, une urticaire passagère peut apparaître après la vaccination contre la COVID-19. On ne considère toutefois pas que la vaccination contre la COVID-19 puisse provoquer une urticaire chronique.

Ma peau a réagi à la vaccination contre la COVID-19 par une éruption cutanée de type urticaire. Que puis-je faire?

L’apparition d’une urticaire plusieurs heures voire jours après la vaccination est certes désagréable, mais généralement sans danger. La prise d’antihistaminiques peut la soulager. Adressez-vous à votre médecin si vous souffrez de troubles prononcés.

Après la première vaccination contre la COVID-19, j’ai eu une éruption cutanée de type urticaire sur tout le corps. Est-ce que je dois faire attention à quelque chose pour la deuxième vaccination?

Oui. Si vous avez eu une éruption cutanée de type urticaire sur tout le corps au cours de la première heure après la vaccination contre la COVID-19, vous devez consulter un ou une allergologue avant la deuxième pour prendre les mesures de précaution nécessaires.

Si l’urticaire est apparue plus tard, la deuxième vaccination peut généralement être faite quand même.

Dans les deux cas, vous devez prendre un antihistaminique une heure avant la vaccination et être surveillé-e pendant 30 minutes après l’injection. Il est impossible de prédire si l’urticaire apparaîtra également après la deuxième vaccination. 

Environ une semaine après la vaccination contre la COVID-19, la peau a rougi au site d’injection. Est-ce que je peux quand même me faire vacciner une deuxième fois?

Oui. Une rougeur ou un gonflement du bras n’est pas une raison de renoncer à la deuxième dose de vaccin. Il s’agit peut-être de ce qui est appelé le «bras COVID», donc de réactions cutanées qui apparaissent dans la zone du site d’injection, généralement quelques jours après la vaccination. Cette réaction ne doit pas nécessairement réapparaître avec la deuxième vaccination.

Selon l’OFSP et selon les connaissances actuelles, ce «bras COVID» est une réaction passagère associée à l’activation du système immunitaire. Ces réactions sont désagréables, mais inoffensives. Elles disparaissent sans traitement après quelques jours et elles n’ont pas de conséquences à long terme. Refroidir l’endroit concerné peut offrir un soulagement. Adressez-vous à votre médecin si vous souffrez de troubles prononcés.

J’ai souffert de réactions indésirables après la vaccination contre la COVID-19. Que dois-je faire?

Les frissons, les maux de tête ou la fatigue sont des signes indiquant que votre système immunitaire réagit à la substance active. De tels symptômes sont pratiquement toujours inoffensifs et n’indiquent pas d’allergie au vaccin. Ces effets secondaires disparaissent généralement en quelques jours. Le cas échéant, consultez votre médecin ou votre pharmacien-ne.

Comment est-ce que je peux remarquer que je réagis allergiquement au vaccin anti-COVID-19?

Les réactions allergiques se manifestent p. ex. par des problèmes respiratoires, des troubles gastro-intestinaux, des démangeaisons et un gonflement des paumes des mains, de la plante des pieds, des paupières, des lèvres ou de la langue, une urticaire ainsi que des troubles circulatoires. Elles surviennent pratiquement toujours dans l’heure qui suit la vaccination.

Je ressens des symptômes allergiques après la vaccination contre la COVID-19. Que puis-je faire?

Si vous ressentez des symptômes allergiques comme des problèmes respiratoires, des troubles gastro-intestinaux, des démangeaisons et un gonflement des paumes des mains, de la plante des pieds, des paupières, des lèvres ou de la langue, une urticaire ainsi que des troubles circulatoires, vous devez immédiatement contacter votre médecin traitant ou prévenir les services d’intervention (Suisse 144, Europe 112).

Si vous avez un set d’urgence avec vous, respectez la procédure décrite dans notre fiche d’information «Premiers secours en cas de réaction anaphylactique».

Si vous avez présenté des symptômes allergiques graves après la première vaccination, p. ex. des troubles respiratoires ou circulatoires, vous devez absolument demander conseil à un ou une allergologue avant la deuxième vaccination contre la COVID-19.

Les effets secondaires inattendus ou graves doivent être signalés. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site Web de Swissmedic.

Qu’est-ce qui se passe si je réagis allergiquement au vaccin anti-Covid-19 alors que je ne savais pas que j’y suis allergique?

On vous demandera si vous avez déjà eu des réactions allergiques avant la vaccination contre la COVID-19. En outre, vous resterez sous surveillance pendant au moins 15 minutes après la vaccination. Un traitement immédiat est ainsi assuré si une réaction allergique grave devait apparaître. Le personnel chargé des vaccinations est toujours préparé à une possible réaction allergique grave (anaphylactique) et a directement accès à un équipement d’urgence comprenant de l’adrénaline.

Pourquoi y a-t-il des réactions allergiques aux vaccins?

Les réactions allergiques à un vaccin sont possibles, mais très rares, surtout les réactions anaphylactiques. De telles réactions ont été observées dans des cas exceptionnels, par exemple chez des patients fortement allergiques aux protéines de poulet, qui réagissent à des vaccins vivants cultivés dans des cellules de poulet, ou avec certains vaccins contre la fièvre jaune ou la grippe. Outre le principe actif, les vaccins contiennent toujours d’autres substances comme des stabilisateurs ou des conservateurs. Certaines personnes peuvent réagir allergiquement à l’une de ces substances. Contrairement aux autres vaccins, les nouveaux vaccins anti-Covid-19 actuellement utilisés en Suisse contiennent nettement moins de ces substances potentiellement allergéniques. Ils peuvent donc également être utilisés chez les personnes allergiques aux protéines de poulet.

Où puis-je trouver un ou une allergologue?

Vous trouverez un ou une spécialiste dans votre région soit sur www.doctorfmh.ch (entrer la spécialité et sélectionner la région) ou www.ssai.ch (sous: patients, trouver un spécialiste). Si vous avez une assurance selon le modèle du médecin de famille, vous devez avoir un avis de délégation de votre médecin de famille afin que les frais soient pris en charge par l’assurance maladie.

La suspicion d'une allergie au vaccin anti-COVID-19 a été confirmée. Que faire maintenant?

Si l'allergologue a confirmé que vous pourriez éventuellement réagir allergiquement au vaccin anti-COVID-19, vous pouvez vous faire tester sur les excipients polyéthylène glycol (PEG) ou thrométamine dans un des cinq hôpitaux universitaires:
Universitätsspital Bern, Allergologisch-Immunologischen Poliklinik
Universitätsspital Zürich (USZ), Klinik für Allergologie
Universitätsspital Basel, Allergologische Poliklinik
Hôpitaux universitaires Genève (HUG), service d’ immunologie et allergie
Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), service d’ immunologie et allergie

Vous devez avoir une attestation de délégation de votre allergologue ou de votre médecin de famille pour ce faire.

Des informations détaillées sur COVID-19 sont disponibles sur le site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Plus de nouvelles