Eczéma atopique (dermatite atopique)

L'eczéma atopique ou dermatite atopique est une maladie chronique de la peau évoluant par poussées qui apparaît typiquement chez le nourrisson.

Une mère tient dans ses bras son nourrisson, atteint d'un grave eczéma atopique, et soutient sa tête avec sa main.

Cette maladie de la peau repose sur une prédisposition génétique. Dans 85% des cas, les symptômes apparaissent au cours des cinq premières années de la vie. L’état de la peau eczémateuse varie constamment, les symptômes peuvent apparaître simultanément et leur intensité peut varier.

Origines

Les origines de l’eczéma atopique sont diverses. L’existence de prédispositions génétiques, les conditions environnementales, les processus inflammatoires qui se déroulent dans la peau sont autant de facteurs qui jouent un rôle.

Un déficit, un déséquilibre ou un dysfonctionnement des substances (p. ex. des protéines ou des lipides) responsables de la structure de la couche supérieure de la peau affaiblissent sa fonction barrière. Ce défaut renforce l’évaporation cutanée et la peau s’assèche. Elle devient également plus perméable aux allergènes et à d’autres substances présentes dans l’environnement, qui sont alors susceptibles de déclencher des réactions inflammatoires.

Outre les modifications de la structure de la peau, des facteurs comme le climat / le temps, le stress psychique, les irritations chimiques (p. ex. produits pour la douche ou la lessive), etc. peuvent également influencer l’état de la peau.

Les facteurs déclencheurs varient d’une personne à l’autre et peuvent également changer avec le temps. Souvent, plusieurs facteurs entrent en jeu en même temps, c’est pourquoi déterminer le ou les facteurs déclencheurs est souvent difficile.

Symptômes

En cas d’eczéma atopique, l’état de la peau varie constamment. Les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • Peau sèche et sensible
  • Prurit («démangeaisons»)
  • Rougeurs
  • Desquamation («peau qui pèle»)
  • Suintements de la peau
  • Formation de croûtes
  • Peau rugueuse avec relief
  • Formation de nodules

Ces symptômes peuvent apparaître simultanément et leur intensité peut varier. En fonction de l’âge, l’eczéma apparaît à des endroits typiques: chez le nourrisson, il touche principalement le visage, le buste, les mains et les faces externes des bras et des jambes. Chez les jeunes enfants, les poussées se manifestent principalement dans les plis du genou et du coude, au niveau du visage, de la nuque et du cou. Chez les enfants plus âgés, les adolescents et les adultes, l’eczéma peut également apparaître sur les mains et les pieds.

Diagnostic

Aucune analyse de laboratoire ne permet de constater un eczéma atopique.

Le diagnostic est posé à partir des symptômes typiques précités. Il nécessite un entretien approfondi entre le médecin et les parents ou la personne touchée ainsi qu’un examen de la peau. La présence de maladies atopiques dans la famille peut être un indicateur important.

Les maladies de la peau comme le psoriasis peuvent parfois provoquer des symptômes similaires. Des examens approfondis réalisés par dermatologue permettent d’éclaircir la situation.

Traitement

Le traitement de l’eczéma atopique repose sur les soins de base qui consistent à nettoyer et à prendre soin de la peau. Ils permettent de prévenir les infections, de graisser et d’hydrater la peau en utilisant des produits de soin adaptés. Il n’existe malheureusement pas de «produit universel» pour toutes les personnes souffrant de dermatite atopique.

Le choix du produit de soins doit être adapté à la saison:

  • en hiver, lorsque l’air est froid et sec, on utilisera de préférence des produits de soins gras;
  • en été, lorsque l’air est chaud et humide, des produits de soins moins gras, mais plus hydratants seront plus agréables.

Une thérapie anti-inflammatoire supplémentaire s’avère souvent nécessaire lorsque l’état de la peau se détériore malgré de bons soins de base. Des crèmes et onguents à base de cortisone et des inhibiteurs de la calcineurine / immunomodulateurs sont disponibles à cet effet.

Entretemps, nous disposons aussi d’un nouveau médicament qui contient des immunomodulateurs (anticorps) et qui est injecté sous la peau. Actuellement, cette préparation est uniquement utilisée chez les adolescents et les adultes avec dermatite sévère et résistant au traitement.

De nombreuses personnes concernées souffrent de fortes démangeaisons. Le grattage les atténue temporairement, mais abime la peau, ce qui stimule de nouveau le prurit. L’objectif du traitement est de rompre ce cercle infernal de démangeaisons, grattage et détérioration de l’état de la peau. La mesure principale est de traiter l’eczéma. Mais plusieurs mesures peuvent également être utiles dans cette situation: rafraîchir la peau, porter des textiles respirants et doux pour la peau, appliquer des compresses et des pansements au thé noir, du sel de cuisine ou des onguents.

Trucs et astuces

  • Transpirer stimule les démangeaisons. Il est donc préférable de ne pas trop se couvrir la nuit et de porter des vêtements adaptés à la température pendant la journée.
  • Porter les vêtements avec les coutures à l’extérieur pour éviter d’irriter la peau.
  • Renoncer aux adoucissants et utiliser plutôt un peu de vinaigre.
  • Différentes techniques de relaxation (p. ex. yoga, training autogène et relaxation musculaire) peuvent aider à maîtriser le stress psychique.

Faits et chiffres

En Suisse, environ 20 % des enfants souffrent de dermatite atopique. Chez les adultes, on estime qu’elle touche 4–5 %. Dans 85 % des cas, les symptômes apparaissent dans les cinq premières années de vie.

Rédaction: aha! Centre d'Allergie Suisse en collaboration avec le Conseil scientifique. Se référer aux sources pour les chiffres de prévalence.