aha! Centre d'Allergie Suisse; Camp d'enfants aha - Chronique du camp 2016Des pirates et des matelots qui ont vécu une semaine de rigolade, de sport et de découvertes. Des amitiés qui se sont forgées, des fous-rire qui se sont fait entendre à travers la nuit étoilée, des matelots qui sont repartis avec des souvenirs plein la tête.
 

Dimanche 10 juillet:

Le capitaine et son équipage étaient en forme… Les enfants pleins d’appréhensions furent accueillis par une bande de pirates déchainés. Après une prise de possession du navire et un délicieux souper englouti, c’est sous les étoiles que certains moussaillons dormirent, jusqu’au lever du soleil. Les moins téméraires restèrent dans les cales.

Lundi 11 juillet:

Le petit-déjeuner fut pris dans un calme absolu. Les moussaillons encore quelque peu assoupis se préparèrent à l’ascension du pic du diable, dans des cabines volantes. Après une descente tumultueuse dans les montagnes déchainées, ils s’échouèrent, sans vivres et affamés, sur l’Ile déserte de Prafanda. Finalement le bateau de ravitaillement, mené par le capitaine Olivier les rejoignit et ils purent enfin se remplir la panse. Repus, les rescapés se remirent en route, et bravèrent la tempête pour rejoindre le navire en fin de journée. Les moussaillons exténués mirent encore tout leur talent artistique et créatif au profit de magnifiques affiches à arborer sur les portes de leurs cabines. 

Mardi 12 juillet:

Le bateau se réveilla en musique, chacun vaquait à sa tâche et c’est cette parfaite harmonie qui permit à l’équipage de braver le brouillard et d’atteindre le Port du Centre sportif de Leysin à l’heure prévue. Football, basketball, mini trampoline, hula hoop, corde à sauter géante, tir à la corde, et autres jeux en chansons furent autant d’activités qu’ils purent tous partager dans la joie, la sueur et la bonne humeur. Les moussaillons et leur capitaine quittèrent le centre sportif sous une pluie battante, pour rejoindre le navire où la soupe chaude les attendait. A cause de l’orage persistant, ils décidèrent de rester à l’intérieur pour bricoler, se reposer, chanter et rigoler. […] 

Mercredi 13 juillet:

Ce matin-là la tempête s’était calmée, les matelots s’en allèrent jouer les apprentis Robin des Bois sous la pluie. Après un entrainement intensif, ils furent enfin prêts à affronter tous les dangers pour retrouver le trésor de Barbossa, caché depuis des millions d’années sur l’île de Leysin. La persévérance, le courage et la bravoure de l’équipage leur permit de retrouver le précieux trésor. De retour au navire, les matelots partagèrent leur butin et arrosèrent leur victoire. La soirée se termina avec des sketchs et des jeux concernant les allergies attrapées à cause de la malédiction du trésor. 

Jeudi 14 juillet:

Levée aux aurores et la pense bien remplie, la troupe débarqua de bonne heure sur l’île du sport. Au programme: basket, foot, jeux de corde, trampoline, mains à mains… tous ces jeux pour se défouler. Affamés, ils remontèrent au bateau le ventre vide pour un énorme festin avant un après-midi de repos, de bricolages et de grandes préparations pour la boum du soir. Tout le monde se mit sur son 31 pour la soirée: maquillage, robes, belles chemises bien repassées, bijoux précieux […]

Vendredi 15 juillet:

Ce matin-là tous les matelots étaient fatigués de la soirée et ils profitèrent d’une grâce matinée, mis à part les plus costauds, qui malgré la courte nuit s’étaient levés au premier chant du coq. Un peu de ménage dans le bateau fut de mise ce matin là. Puis, afin de se débarrasser de la transpiration de la folle nuit de danse, l’équipage s’en alla nager au milieu de l’océan. Jeux de ballons et loup glacé les occupèrent jusqu’en fin d’après midi. Pour leur dernière soirée sur le navire, le cuistot leur prépara un magnifique buffet de salades et de grillades. […] 

Samedi 16 juillet:

C’est en toute hâte que les matelots ont jetèrent toutes leurs affaires dans leurs coffres et quittèrent le navire afin de retrouver les personnes les plus chères à leur cœur.

Auteurs: Récit du camp d’enfants aha! 2016 à Leysin, écrit par les membres de l’équipage.