L’anaphylaxie est une réaction allergique grave et immédiate. Des symptômes pouvant mettre la vie en danger surviennent quelques secondes à quelques minutes (rarement des heures) après le contact avec la substance déclenchant l’allergie (l’allergène).
 

Allergie à l'arachide – agir rapidement et correctement

Des réactions allergiques particulièrement graves peuvent se produire p. ex. avec des cacahuètes et mettre la vie en danger. Voir le video

Allergie alimentaire – agir rapidement et correctement

Souvent, de très petites quantités d’un aliment suffisent à déclencher une réaction allergique. Voir le video

Allergie au venin d'insecte – agir rapidement et correctement

Lors d’une réaction allergique à une piqûre d’abeille ou de guêpe, les symptômes apparaissent en quelques minutes, au plus tard après une heure. Voir le video

Origines et déclencheurs de l’anaphylaxie

Le terme «anaphylaxie» est généralement utilisé uniquement pour les réactions allergiques inattendues, subites et graves, avec chute de tension, collapsus, perte de conscience et choc. Le traitement de l’anaphylaxie chez l’enfant est basé sur les mêmes principes que chez l’adulte. La dose des médicaments à utiliser en cas d’urgence doit toutefois être adaptée au poids corporel. 

Les enfants réagissent le plus fréquemment par une anaphylaxie à des aliments (par ex. cacahouètes, noix, poisson, œufs, lait); les autres déclencheurs sont les piqûres d'insectes (abeilles, guêpes) et les médicaments (par ex. antidouleurs, antibiotiques, produits homéopathiques). Chez les adultes, les réactions anaphylactiques les plus fréquentes surviennent après un contact avec du venin d’insectes; les autres déclencheurs sont des médicaments et des aliments (par ex. cacahouètes, noix, crustacés, soja).

Symptômes de l’anaphylaxie

Après le contact avec l’allergène, les réactions surviennent très rapidement et de manière subite. Les premiers signes d’une réaction anaphylactique possible sont:

  • Démangeaisons et gonflement des paumes de la main ou des plantes des pieds, des paupières, de la muqueuse buccale, des lèvres ou de la langue
  • Papules qui démangent (zones rouges, surélevées)
  • Problèmes respiratoires, détresse respiratoire, quintes de toux
  • Troubles gastro-intestinaux (crampes abdominales, vomissements, diarrhée)
  • Vertiges importants, sensation de faiblesse. Le choc anaphylactique est subdivisé en plusieurs stades, en fonction du degré de gravité
  • Pour plus amples informations et des questions voir le test d'anaphylaxie.

Diagnostic et diagnostic différentiel

Le diagnostic d’une anaphylaxie est établi sur la base des symptômes typiques (voir ci-dessus) après un contact avec le déclencheur d’allergie. Quelques semaines après une réaction anaphylactique, il est recommandé de faire effectuer un bilan allergologique, afin de clarifier quel était le déclencheur.

Thérapie et traitement

Le traitement dépend du stade de l’anaphylaxie. D’une manière générale, les étapes suivantes peuvent être suivies:

  • Administrer la seringue d’adrénaline prête à l'emploi si la personne concernée la porte sur elle. L’adrénaline est injectée latéralement dans la cuisse.
  • Si possible, arrêter immédiatement l’apport d’allergène. Tant que le patient est encore conscient, administrer les médicaments d’urgence sous forme de comprimés, de gouttes ou de sirop et éventuellement le spray d’urgence en cas d’asthme.
  • Demander une assistance médicale, lancer l’alarme

Les personnes concernées doivent connaitre «leurs» déclencheurs de réaction anaphylactique et les symptômes et toujours emporter un set d’urgence. Les membres de la famille, les amis, les enseignants, les camarades de classe ou les collègues de travail devraient être informés et avoir reçu des instructions sur les mesures à prendre en cas d’urgence.

Le set d’urgence est composé d’un ou deux auto-injecteurs d’adrénaline, d’un médicament antihistaminique et d’une préparation de cortisone sous forme de comprimés ou de gouttes, ainsi qu’éventuellement d'un spray contre l’asthme. Le deuxième auto-injecteur d’adrénaline peut être nécessaire lorsque la première dose ne suffit pas pour soulager les symptômes ou lorsque les symptômes s’aggravent de nouveau. Le médecin spécifiera les dosages des médicaments. Le set d’urgence doit toujours être à portée de main et les personnes concernées ainsi que les parents et autres personnes responsables doivent savoir comment l’utiliser correctement en cas d’urgence et s’entraîner régulièrement au maniement.

Nous vous recommandons de vous faire prescrire plusieurs sets d’urgence. De cette manière, la personne concernée peut toujours en emporter un, p. ex. dans son sac à main, son sac à dos ou son cartable. D’autres sets peuvent être déposés à la maison, à l’école ou au lieu de travail.

Toute personne concernée doit recevoir les médicaments d’urgence qu’il peut prendre directement en cas de récidive.

Les personnes concernées recevront un passeport d’allergie (passeport d’urgence du médecin); ce passeport doit toujours être porté sur soi.

En cas d’allergie au venin d'insectes, une immunothérapie spécifique (désensibilisation) peut être initiée. La brochure «Immunothérapie spécifique» fournit des informations détaillées sur ce thème.

Trucs et astuces 

  • Les médecins scolaires peuvent être impliqués pour une information optimale dans les écoles.
  • Les fabricants des seringues d'adrénaline prêtes à l'emploi offrent la possibilité d’enregistrer la date de péremption de l’injecteur d’adrénaline sur Internet, afin de pouvoir être informé par e-mail ou SMS lorsque la seringue doit être remplacée.
  • Les abeilles et les guêpes sont rarement seules. Éviter la proximité des colonies d’abeilles et des nids de guêpes. Signaler les essaims d’abeilles ou les nids de guêpes à proximité directe de votre habitation ou de votre lieu de travail aux sapeurs-pompiers ou à un apiculteur. Les règles de comportement suivantes doivent être suivies pour éviter des piqûres d’abeille ou de guêpe:
    • Rester à distance des fleurs et des plantes en fleurs, ne pas marcher pieds nus.
    • Porter si possible des vêtements foncés.
    • Pas de mouvements rapides à proximité de guêpes.
    • Attention en cas de pic-nic et de repas en plein air: ne pas laisser des restes d’aliment à découvert.
    • La bière attire les guêpes: ne jamais boire directement de la bouteille ou de la boite.
    • Au jardin, porter des gants et des robes à manches longues et des pantalons longs.
    • Placer des moustiquaires, surtout dans les chambres à coucher.
    • Ne pas utiliser de laque pour cheveux, de shampoings ou de crème solaire fortement parfumés.
    • Toujours rouler à moto avec casque fermé; porter des gants et des vêtements recouvrant le corps.
  • Pour éviter des réactions graves à des aliments, les règles de comportement suivantes sont utiles:
    • Au restaurant, au stand Take-Away ou dans la cantine, toujours demander si le repas est vraiment sans l’allergène déclencheur. En cas d’incertitude, il est préférable de ne pas consommer ce repas.
    • Chez le boulanger ou le boucher, toujours demander si le produit est sans l’allergène déclencheur. Si les détaillants auxquels vous faites confiance ne connaissent pas encore le thème des allergies alimentaires, offrez de leur donner des informations. Le boulanger et le boucher seront peut-être disposés à préparer des produits spécialement pour vous.
    • Toujours lire la liste d'ingrédients sur les aliments emballés. En cas d’incertitude, se renseigner auprès du fabricant ou du distributeur du produit. En cas de risque d’anaphylaxie, ne pas consommer les aliments pouvant contenir des traces de l’allergène déclencheur (reconnaissables à l’indication «Contient…» ou «Peut contenir…»).
  • Pour éviter les réactions allergiques aux médicaments:
    • Informer tous les médecins traitants, y compris dentistes, assistantes en cabinet médical, pharmaciens/nes et assistantes en pharmacie, de l’allergie médicamenteuse.
    • Toujours porter sur soi le passeport d'allergie, afin si possible de ne pas recevoir de médicaments pouvant déclencher les réactions allergiques en cas d’urgence aussi.
    • Si des nouveaux médicaments sont prescrits ou achetés, s’assurer qu’ils sont bien tolérés.

Faits et chiffres 

Selon les estimations, par an environ 10 habitants sur 100'000 subissent un choc allergique mettant leur vie en danger. Sur un million d’habitants, 1 à 3 personnes décèdent des suites d’une réaction allergique grave.

Aide offerte par aha! Centre d’Allergie Suisse

  • Formation anaphylaxie (en allemand): dans le cadre de cette formation, des spécialistes apportent leur soutien aux personnes touchées et à leurs proches pour maîtriser le quotidien avec le moins possible de limitations.
  • Atelier anaphylaxie (en allemand): un atelier pour pédagogues, destiné à leur apporter une plus grande sûreté dans la gestion des réactions allergiques.
  • Le catalogue de questions «Est-ce que c’est une allergie?» aide les personnes touchées et les médecins à poser un diagnostic.
  • Les conseillères de l'aha!infoline répondent à vos questions personnelles: lundi–vendredi, de 08h00–12h00, tél. 031 359 90 50.
  • Les produits et services avec le label Allergie Suisse offrent un avantage supplémentaire aux personnes touchées par des allergies.
  • Les camps d’enfants aha! destinés aux enfants allergiques de 8 à 12 ans sont des vacances alliant forme, jeux et une bonne dose de sport. Encadrés par des professionnels, les participants apprennent à mieux gérer leur allergie et/ou leur asthme.
  • Les camps aha! pour les adolescents (en allemand et français) de 13 à 16 ans représentent une vaste offre d’activités sportives et de loisirs. Des responsables compétents abordent également des aspects des maladies allergiques à l’adolescence.
  • Formations et cours sur autres thèmes: «Eczéma atopique» et «Allergie, asthme et bronchite chronique» (sauf enm allemand).
  • Votre avis nous intéresse! Ou souhaitez-vous échanger avec d’autres personnes concernées? Pour plus d’informations, veuillez consulter la rubrique Consultation et échange.
  • Vos dons nous permettent de proposer des services importants aux personnes atteintes d’allergies, d’asthme ou de névrodermite. Nous vous en remercions. Nous utilisons efficacement le soutien que vous nous offrez.
     

Rédaction: aha! Centre d'Allergie Suisse en collaboration avec le Conseil scientifique.