© by aha! Centre d'Allergie Suisse - Infos sur les allergies - Graminées

Les graminées constituent la base de l’alimentation humaine, mais sont aussi les principaux facteurs déclenchants du rhume des foins. 70% des allergiques réagissent au pollen de graminées. Les éviter est presque impossible, car elles sont omniprésentes et dispersent des quantités énormes de pollen.

Les graminées – la cause principale pour le rhume des foins

Tout ce qui ressemble aux graminées n’est pas forcément préoccupant pour les personnes souffrant de rhume des foins. La laîche (carex), le jonc (juncus), le souchet (cyperus) ou la linaigrette (eriophorum) ressemblent beaucoup aux vraies graminées, mais appartiennent à d’autres familles végétales et ne présentent donc aucun potentiel allergène notable pour les allergiques aux pollens des graminées.

Dispersion à l’échelle mondiale

La famille des graminées (poaceae) comprend quelque 9’500 espèces différentes. Bien qu’elle ne représente pas la famille la plus importante des plantes à fleurs, elle est la plus importante sur le plan économique au niveau mondial. Les espèces de céréales, telles que le riz, le blé et le maïs, constituent la base nutritive de l’homme; la canne à sucre fournit la majeure partie du sucre au niveau mondial et de nombreuses graminées servent de plantes fourragères à des animaux domestiques ou sauvages. Les graminées se rencontrent dans le monde entier et prospèrent dans presque toutes les zones climatiques. Les découvertes fossiles confirment que leurs premières représentantes sont apparues sur Terre il y a 60 millions d’années environ, donc au moment où les dinosaures ont disparu. Bien que toutes les graminées possèdent la structure identique des fleurs, leur aspect ne pourrait être plus différent. Outre les graminées annuelles, de quelques centimètres de hauteur seulement, il en existe aussi quelques-unes qui atteignent des hauteurs énormes et un âge bien supérieur à 100 ans. Une telle graminée géante pousse, par exemple, en Asie tropicale: le grand bambou (Bambusa bambos) atteint tout juste 40 mètres de hauteur, pouvant croître jusqu’à 91 centimètres en un seul jour.

Production très importante de pollens

Les graminées sont pollinisées par le vent (pollinisation anémophile). En l’occurrence, la pollinisation est beaucoup moins ciblée que lors de la pollinisation par un animal. Les plantes à pollinisation anémophile compensent ce manque en produisant de grandes quantités de pollens. Pendant la floraison, ce phénomène entraîne de vrais nuages de poussière. L’efficacité est renforcée par le fait que les graminées apparaissent elles-mêmes souvent en grandes quantités. Pour le seigle (Secale cereale), la quantité moyenne de pollen pour l’étamine est de l’ordre de 19’000 grains de pollen. Ainsi, une tige moyenne produit à peu près sept millions de grains de pollen.

Graminées indigènes

En Suisse croissent environ 220 espèces de graminées. En ce qui concerne les allergies au pollen, il y a de grandes différences d’une espèce à l’autre. Ainsi, maintes graminées sont moins allergènes et ne déclenchent que rarement des réactions croisées avec des aliments, comme par exemple le roseau (Phragmites australis), diverses espèces d’avoine (Avena sp.) ou le chiendent (Cynodon dactylon). Pour ce qui est de troubles allergiques graves, ce sont tout d’abord les graminées élevées des prés à fourrage, comme par exemple le fléole des prés (Phleum pratense), le dactyle aggloméré (Dactylis glomerata), l’avoine élevée (Arrhenatherum elatius) et le ray-grass anglais ou le ray-grass d’Italie (Lolium perenne et L. multiflorum) qui en sont responsables. Mais différentes espèces de céréales, telles que le maïs (Zea mays) ou le seigle, sont également allergènes. A cet égard, le seigle possède probablement le plus puissant potentiel allergène parmi toutes les graminées. Les graminées hautement allergènes prospèrent presque partout: sur nos prés et pâturages, aux bords des chemins ou dans des clairières, depuis les collines jusqu’à la terrasse subalpine. Leur pollinisation commence en avril et se termine en septembre, leur principale floraison se situant entre mai et juillet.


Auteur: Beat Fischer, BAB Büro für Angewandte Biologie (Bureau pour biologie appliquée), Berne
 

aha! Centre d'Allergie Suisse aide

  • Brochures et fiches d'informations sur «Allergie au pollen», «Traitement de l’allergie pollinique», «Guide des pollens» et «Immunothérapie spécifique» ainsi que le «calendrier pollinique» donnent des informations détaillées sur le thème du rhume des foins
  • Le catalogue de questions «Est-ce que c’est une allergie?» aide les personnes touchées et les médecins à poser un diagnostic
  • Le test de rhumes peut vous indiquer des allergies possibles et indiquer quand consulter un médecin
  • Le test intitulé «Contrôle de l’asthme» permet de mieux évaluer la façon dont vous gérez votre asthme. Cette évaluation permettra à votre médecin ou à votre pharmacien de définir le traitement optimal pour votre asthme
  • Formation et cours en allemand sur le thème «Allergie, Asthma und chronische Bronchitis» (à Zurich)
  • Le site www.pollenetallergie.ch a pour but de mettre à disposition des personnes allergiques et des intéressés des informations complètes, précises et vérifiées au sujet du pollen allergénique, des plantes allergisantes, les principales périodes de pollinisation des plantes, des prévisions polliniques et des allergies
  • Pollen-News pour smartphones: Avec cet App, vous saurez à tout moment où volent les pollens
  • Les produits et services avec le label Allergie Suisse offrent un avantage supplémentaire aux personnes touchées par des allergies
  • Les conseillères de l'aha!infoline répondent à vos questions personnelles: Lundi–vendredi, 08h00–12h00
  • D'autres brochures et fiches d'information – commander ou télécharger – dans l'aha!shop
  • Connaissez-vous déjà nos autres applications: «Info asthme», «e-symptoms», «PasseportAllergie»?
  • Camps d’enfants aha! (8 à 12 ans) ou aha!jugendcamp (Camp pour ados aha!, âgé de 13 à 16 ans) destinés aux enfants atteints d'une allergie, d'asthme, de dermatite atopique, d'une intolérance alimentaire, de psoriasis ou vitiligo
  • Autres formations et cours en français sur le thème «Ezéma (dermatite) atopique» et en allemand sur l'«Anaphylaxie»
  • Votre avis nous intéresse! Ou souhaitez-vous échanger avec d’autres personnes concernées: Consultation et échange

Aidez-nous

  • Vos dons nous permettent de proposer des services importants aux personnes atteintes. Nous utilisons efficacement le soutien que vous nous offrez. Nous vous en remercions.