Photo macro d'un acarien - Allergie aux acariens de la poussière domestique - aha! Centre d'Allergie Suisse - Info allergies - © Image: Sebastian Kaulitzki / Fotolia

L’acarien de la poussière domestique est un arachnide de 0,3 mm, invisible pour l’œil humain. Il en existe environ 150 espèces dans le monde. Une cuillère à café de la poussière d’une chambre à coucher contient presque 1’000 acariens et 250’000 très petites boules d‘excrément (jusqu’à 40 petites boules/acarien).

Sommaire:
Origines et déclencheurs de l’allergie aux acariens
Symptômes de l’allergie aux acariens
Diagnostic et diagnostic différentiel
Thérapie et traitement
Trucs et astuces
Faits et chiffres
Pour les offres de soutien

Origines et déclencheurs de l’allergie aux acariens

L'acarien de la poussière domestique a besoin d’un environnement chaud et humide sans lumière pour vivre et se reproduire, de préférence notre lit. L’acarien se nourrit des squames cutanées humaines et animales. L’allergène est principalement contenu dans les excréments des acariens. Les excréments contiennent des composants allergisants, qui se répartissent dans la poussière domestique fine et qui peuvent déclencher une réaction allergique lorsqu’ils sont inspirés.

Symptômes

Le contact des allergènes avec les muqueuses des yeux, du nez, de la bouche et de la gorge déclenche les symptômes typiques d’un rhume allergique (rhinite allergique) ou d‘une conjonctivite allergique chez la personne concernée: un nez bouché ou qui coule, l’envie d’éternuer, des yeux rougis et irrités. Lorsque ces troubles apparaissent simultanément, cette réaction est également appelée «rhino-conjonctivite». L’inflammation des voies respiratoires supérieures tend souvent à devenir chronique, notamment lorsque les acariens sont présents toute l’année.

Les symptômes de l’allergie aux acariens surviennent typiquement le matin et de manière accrue pendant la saison froide.

Diagnostic et diagnostic différentiel

Le diagnostic est posé à l’aide d’une anamnèse détaillée, d'un test cutané et d’une analyse sanguine. Des symptômes semblables peuvent apparaitre en cas d’allergie aux pollens ou aux moisissures. Les différences se situent surtout au niveau de l’endroit et du moment d’apparition des troubles. Bien observer les troubles est donc payant.

Thérapie et traitement

Dans un premier temps, matelas, coussins et duvets doivent être revêtus de housses imperméables aux acariens, appelés encasings. En même temps, il faut réduire le plus possible la poussière domestique. Au besoin, les symptômes peuvent être traités médicamenteusement, par exemple par des antihistaminiques sous forme de spray nasal, de collyre et de comprimés. Une désensibilisation/immunothérapie spécifique (ITS) est recommandée en cas d’allergie aux acariens de la poussière domestique.

Trucs et astuces

  • Maintenir la température de la pièce à 19–21°C, l’humidité de l'air relative à 50% maximum.
  • Si vous dormez ailleurs, nous vous recommandons d’emporter vos propres couvertures ainsi que les housses imperméables aux acariens précitées pour le matelas.
  • Il est recommandé d’aérer le logement à fond deux à trois fois par jour pendant 5 à 10 minutes.
  • Il est recommandé de laver les pyjamas et le linge de nuit à 60°C.
  • Acheter uniquement des peluches lavables à 60°C.
  • Enlever la poussière des meubles avec un tissu humide, laver régulièrement les sols. 
  • Les plantes en pot ou les hydrocultures sont à bannir de la chambre à coucher et à limiter dans les autres pièces.
  • Pour les sols, la préférence est donnée aux parquets vitrifiés, sols stratifiés, plaques de liège ou revêtement de sol en novilon, PVC, etc.
  • Il faut renoncer aux animaux domestiques à poils ou à plumes.
  • Les caisses-maladie ne sont pas obligées de prendre en charge le coût de l’encasing. Certaines caisses payent au moins une partie du coût sur une base volontaire, sur présentation d’un certificat médical ou d’une ordonnance.
  • Les vacances à la montagne sont donc recommandées. Les vacances dans des pays tropicaux et subtropicaux ainsi que les vacances à la ferme conviennent moins bien.

Faits et chiffres

Les séjours en montagne (au-dessus de 1'200 m d’altitude) sont recommandés. Dans les lits d’hôtel (chaque client amène des acariens), ils peuvent toutefois survivre jusqu’à 6 semaines. Un climat sec est de principe hostile aux acariens. En Suisse, 6 % des enfants et des adultes souffrent d'une allergie aux acariens de la poussière domestique.


Rédaction: aha! Centre d'Allergie Suisse en collaboration avec le Conseil scientifique.
 

aha! Centre d'Allergie Suisse aide

Aidez-nous

  • Vos dons nous permettent de proposer des services importants aux personnes atteintes. Nous utilisons efficacement le soutien que vous nous offrez. Nous vous en remercions.