Ainsi que le montre une étude, la personne qui passe du lait de vache au lait de soja & Co doit spécifiquement prévenir la carence nutritionnelle consécutive.

Si vous ne voulez ou ne pouvez pas boire de lait de vache, de nombreuses alternatives comme le lait de soja, d’avoine, de riz, d’amande ou de coco sont disponibles pour accompagner votre muesli ou pour la mousse agrémentant votre café latte. Vous ne serez pas le seul: en Suisse, la consommation des alternatives au lait de vache a augmenté de presque 20 % entre 2011 et 2016 et la consommation de lait de vache, par contre, a reculé de 6 %. 

Moins de protéines, mais plus de sel
La tendance est toujours bien présente, les grands distributeurs en Suisse offrent quelque 45 produits comme alternatives au lait – mais sont-ils tous sains? Dans une étude, des chercheurs de la Haute école spécialisée bernoise ont analysé la composition en acides aminés ainsi que la teneur en protéines, calcium, sucre, sel et nutriments de ces boissons alternatives et les ont comparées aux recommandations de la Société Suisse de Nutrition (SSN). 
Leur conclusion est également un avertissement: celui qui remplace le lait de vache par des alternatives végétales absorbe moins de protéines et de calcium ainsi qu’une moindre quantité de certaines vitamines et de minéraux – mais d’autant plus de sel. Selon l’étude, celui qui ne consomme pas de lait de vache doit compenser la carence nutritionnelle consécutive avec d’autres aliments. 

Renoncement strict au lait en cas d’allergies
Qu’est-ce que ces conclusions signifient pour les personnes allergiques et intolérantes? Selon Nadia Rutsch, experte auprès de aha! Centre d’Allergie Suisse, la personne qui souffre d’une allergie aux protéines du lait doit strictement renoncer au lait et aux produits laitiers. Les produits végétaux peuvent les remplacer en association à une alimentation équilibrée.» Une intolérance au lactose laisse plus de liberté: «La plupart des personnes concernées supportent de petites quantités de lait ou peuvent passer au lait sans lactose. Ce lait a les mêmes composants que le lait de vache, excepté le lactose qui est déjà décomposé.» 

Lien vers l’étude