Communiqué de presse


La période difficile pour les personnes souffrant du rhume des foins commence: le temps de printemps chaud donne aux chatons de bouleau le signal de l‘envol. Le pollen de bouleau est fortement allergisant et envahira l’air jusqu’en mai. aha! Centre d'Allergie Suisse connaît des faits importants sur ces minuscules tourmenteurs et prodigue des conseils aux personnes concernées.

Le temps variable et plus froid de ces dernières semaines a retardé la floraison et, par rapport à la moyenne pluriannuelle, la saison du pollen de bouleau commence une semaine plus tard environ. «Les premiers grains de pollen de bouleau sont maintenant enregistrés des deux côtés des Alpes. Les quantités sont encore faibles, parce que le temps humide entrave leur libération, mais ceci va probablement changer avec le week-end qui s’annonce ensoleillé», constate Regula Gehrig, biométéorologue chez MétéoSuisse.

La saison du pollen de bouleau commence dans le Tessin et la zone des plaines au nord des Alpes; en montagne, les quantités de pollen sont encore faibles. La saison est particulièrement longue et la concentration pollinique plus forte dans le Valais et le Tessin, car le bouleau est fréquent dans les forêts de ces régions. Selon Sereina de Zordo, experte chez aha! Centre d'Allergie Suisse, au moins une personne sur dix en Suisse est sensibilisée au pollen de bouleau. Mais d’autres pollens s’y ajoutent: le pollen de frêne atteint des concentrations moyennes à fortes, celui du noisetier et de l’aulne des valeurs faibles à moyennes.

Une concentration pollinique plus forte cette année

Le bouleau a ses particularités: comparé aux autres espèces, ses protéines présentent un effet allergisant élevé. «70 grains de pollen de bouleau dans un mètre cube d’air suffisent pour déclencher des réactions», explique Sereina de Zordo. Cette année sera particulièrement difficile pour les personnes tourmentées par le rhume des foins. En effet, les experts partent d’une concentration pollinique supérieure à 2017 puisque l’arbre produit de plus grandes quantités de pollen tous les deux ans.

Bien traiter le rhume des foins

Selon Sereina de Zordo, une allergie pollinique «devrait toujours être clarifiée par le médecin de famille ou un allergologue afin de décider du traitement approprié et éviter le développement d’un asthme allergique». Le traitement consiste généralement à prendre des antihistaminiques ou des préparations de cortisone sous forme de gouttes, de spray ou de comprimés. Si vous connaissez les pollens auxquels vous réagissez, vous pouvez aussi suivre la situation actuelle sur l’application «Pollen-News» d’aha! Centre d'Allergie Suisse et éviter ainsi les régions touchées.

 

Autres conseils en cas de rhume des foins

  • N’aérer l’appartement que pendant de courtes périodes
  • Se laver les cheveux en soirée
  • Ne pas laisser sécher le linge dehors
  • Porter des lunettes de soleil à l’extérieur
  • Ne pas rester longtemps à l’extérieur en cas de temps venteux et beau
  • Transférer les activités sportives à l’intérieur

 

aha! Centre d'Allergie Suisse aide

  • Les brochures «Allergie au pollen», «Immunothérapie spécifique» et le Guide des pollens ainsi que le «Calendrier pollinique» donnent des informations détaillées sur le thème du rhume des foins.
  • Le site web www.pollenetallergie.ch informe sur le vol pollinique, les plantes allergisantes et le début de leur floraison ainsi que sur d'autres thèmes importants pour les personnes affectées par une allergie pollinique.
  • Les conseillères de notre aha!infoline répondent à vos questions personnelles: du lundi au vendredi de 08.30-12.00 heures.

 

Contact:

Bettina Jakob
Responsable communication et médias
aha! Centre d’Allergie Suisse
Scheibenstrasse 20
3014 Berne
+41 31 359 90 45
bettina.jakob@aha.ch
www.aha.ch