Communiqué pour les médias, 26 octobre 2017

Des aides pratiques à l’école ou via smartphone, l’allergie vue par les enfants: voici ce que les quatre projets primés par un aha!award 2017 offrent aux personnes touchées par des allergies, l’asthme et la dermatite atopique. aha! Centre d’Allergie Suisse décerne annuellement les aha!awards. 

«Les quatre projets primés facilitent rapidement et simplement le quotidien des personnes allergiques», nous dit le Dr Georg Schäppi, directeur de aha! Centre d’Allergie Suisse, «ce qui correspond absolument à l’objectif de l’aha!award, qui est de promouvoir les idées pratiques.» Cette année, le jury récompense même un projet pionnier: après la scolarisation de deux enfants hyperallergiques, le directeur Urs Beyeler a œuvré sans relâche pour faire de son école de Lausen (Bâle-Campagne) une école sans noix. Avec beaucoup d’engagement, il a fait tout pour éviter les cacahouètes et les noix dans son école et permettre ainsi aux enfants allergiques une vie scolaire la plus sûre possible. En effet, chez les personnes avec une allergie aux noix ou aux cacahouètes sévère, d’infimes quantités de ces noix peuvent déjà provoquer des réactions massives et mettre la vie en danger. 

Le livre en images d’une élève
Notre deuxième lauréate, Julia Morosi de St-Gall, sait très bien ce que cette allergie aux noix sévère signifie: l’élève âgée de quinze ans a transposé sa propre «histoire d’allergie» dans un livre en images qu’elle a élaboré, photographié et conçu elle-même. Avec celui-ci, elle veut informer et inviter les autres enfants à oser parler ouvertement de leurs allergies.

Une appli comme aide en cas de crise d’asthme…
En cas de crise aiguë, l’asthme peut mettre la vie en danger lorsque l’air manque. Les asthmatiques ont donc toujours un bronchodilatateur sur eux. Mais que faire en cas d’oubli ou s’il est vide? C’est pour ces scénarios que notre lauréate, Natalia Hickmann de Genève, a développé l’application «SOS ASTHMA»: les asthmatiques peuvent ainsi lancer une espèce d’appel d’urgence en situation de crise. Les autres personnes asthmatiques qui se trouvent à proximité et qui ont également cette appli gratuite sont alors invitées à leur venir en aide en leur apportant leur propre bronchodilatateur.

…et une autre pour surveiller l’eczéma
Une personne active sur dix en Suisse souffre d’un eczéma des mains, une sur vingt d’un eczéma atopique. Le Prof. Dr Alexander Navarini de l’Hôpital universitaire de Zurich a développé une application destinée à la reconnaissance précoce des poussées. Les foyers eczémateux sont photographiés avec la caméra du smartphone et l’ordinateur évalue les clichés sur la base de l’apprentissage automatique ou «machine learning» et apprend à partir des images. Les personnes touchées peuvent ainsi surveiller l’évolution de l’eczéma et consulter un médecin à temps. L’application a reçu un aha!award d’honneur.

Les lauréats 2017 et les photos.

Contact
Bettina Jakob, responsable communication et médias
aha! Centre d’Allergie Suisse 
+41 31 359 90 45, bettina.jakob@aha.ch