Les lauréates du aha!award 2014: Dr méd. Alice Köhli, Angelica Dünner, Dr méd. Ferdinanda Pini Züger (d.g.à.d.) et le lauréat de la catégorie «projets de jeunes», Alexander Schenk.


Angelica Dünner

Angelica Dünner a créé, en 2011, avec d’autres parents et personnes concernées, l’association «Erdnussallergie und anaphylaxie» en tant qu’organisation de patients. Le but de l’association est de mettre à disposition des personnes concernées et de leurs proches des informations complètes et spécifiques sur ce thème, de favoriser la prise de conscience et la compréhension de celui-ci au sein du grand public, d’offrir un soutien et des aides aux enfants et aux parents, de réaliser des formations et de promouvoir les échanges. A côté d’une aide individuelle, l’association fournit aujourd’hui un important travail d’information auprès des autorités, des organes politiques, des écoles, des garderies, des producteurs de denrées alimentaires et des grossistes. L’association propose des conseils par téléphone, publie une lettre d’information, élabore des formulaires utiles, organise des rencontres pour ses membres et gère un site Internet d’information ainsi qu’une boutique en ligne. En 2014, elle a traduit et publié en français et en allemand deux livres pour enfants parus en anglais avec des histoires de l’éléphant Alexandre, qui est allergique aux cacahouètes (à travers une
licence de FARE, Food Allergy Research & Education, Etats-Unis). Dans un langage simple et illustré, ces histoires proposent aux enfants des connaissances sur les allergies et leur gestion au quotidien. La lecture de ce livre peut aider à mieux comprendre des réactions anaphylactiques déjà vécues et permet également aux enseignants d’aborder ce thème avec des enfants. Angelica Dünner reçoit une partie de cet award pour la mise en place et le développement des parties stratégies pour la gestion du quotidien et éléments de droit des
formations relatives à l’anaphylaxie, qui sont réalisées sous la direction de la Dresse Alice Köhli.

Dr méd. Alice Köhli

La Dress Alice Köhli, directrice de l’allergologie à la clinique pédiatrique universitaire de Zurich, a réalisé, en 2011 déjà, les premières formations pour le personnel d’encadre-ment des enfants à l’hôpital pédiatrique de Zurich. En 2011, en collaboration avec Angelica Dünner, elle a donné le coup d’envoi pour le développement de formations relatives à l’anaphylaxie destinées aux parents et d’ateliers destinés aux enseignants. Jusqu’en 2012, il n’y avait pas, en Suisse, de formations standardisées sur ce thème: ni pour les personnes concernées, comme elles sont proposées en Allemagne par l’Arbeitsgemeinschaft Analphylaxie-Training und Edukation (AGATE), ni pour le personnel enseignant et soignant dans les écoles, les jardins d’enfants et les garderies. Ces formations doivent apporter au public cible les connaissances médicales de base sur les allergies ainsi que les compétences et la sécurité nécessaires pour éviter des réactions anaphylactiques et adopter le comportement adéquat en cas d’urgence. Dans le cadre des formations pour les parents, on aborde également le comportement à adopter dans son propre cadre social, que ce soit pour les achats, en voyage, à l’école ou au restaurant. Dans le cadre des cours pour enseignants, on se penche de manière approfondie sur le comportement dans le quotidien de l’école et aborde également des questions juridiques. Ces formations permettent aux parents, aux enseignants et au personnel d’encadrement d’enfants présentant un risque d’anaphylaxie de désamorcer leurs craintes, de gagner en sécurité et d’acquérir des compétences. Les ateliers pour enseignants ont pour objectif suprême de permettre aux enfants concernés de suivre, dans toute la mesure du possible, l’enseignement dans des classes ordinaires. Ces cours se sont bien établis et sont régulièrement suivis par des enseignants et des personnes concernées.

Dr méd. Ferdinanda Pini Züger

La Dresse Ferdinanda Pini Züger dirige le service médical scolaire du canton de Zurich. Sur suggestion d’Angelica Dünner et en collaboration avec le service juridique de l’office de l’enseignement primaire du canton de Zurich, elle a réalisé des fiches d’information pour les parents ainsi que des lignes directrices pour les écoles sur l’allergie aux arachides et aux noix, y compris le comportement à adopter en cas d’urgence. Son objectif déclaré: mieux intégrer dans les classes ordinaires les élèves avec cette forme d’allergie alimentaire et réduire leur risque d’exposition. Ces lignes directrices comprennent des instructions sur l’attitude à adopter face à des enfants à risque ainsi que des instructions destinées aux enseignants sur le comportement à adopter en cas d’urgence. Un modèle de convention entre les parents et l’école (et, si souhaité, avec le médecin traitant) peut servir d’aide et de ligne directrice pour discuter les thèmes relatifs à l’anaphylaxie dans le cadre de l’école et éventuellement les régler par écrit. Zurich est le premier canton de Suisse à élaborer de telles fiches d’information pour les parents et les écoles, et à les mettre à disposition sur son site Internet. Les écoles disposent ainsi d’un instrument pour l’intégration des personnes concernées dans le cadre scolaire. Ces fiches d’information ainsi que la proposition de convention sont conformes au droit et sont basées sur la législation actuelle sur les écoles primaires. Ce projet est également exemplaire pour la collaboration interdisciplinaire qu’il a mise en place.

Alexander Schenk

Il avait remarqué dès l’enfance qu'il n’était pas bien lorsque il consommait de l’arachide. Un test d’allergie a confirmé ce constat, sans que il s’en préoccupe davantage. Il n’avait jamais de kit d’urgence sur lui et encore moins conscience des effets de l’anaphylaxie. En 2010, l’ingestion de cacahuètes lors d’un mariage à la frontière slovaco-polonaise a cependant bien failli lui coûter la vie. Il a été sauvé uniquement grâce à une infirmière urgentiste présente par hasard qui – tout aussi par hasard – avait sur elle des comprimés de cortisone. Alexander Schenk possédait certes un Epipen, mais l’utilisateur (un médecin) ne s’en est pas servi correctement et se l’est planté dans son propre doigt. Cet événement lui a incité à consacrer son travail de maturité au thème de l’anaphylaxie. suite

Les photos de l'aha!award 2014
Communiqué de presse 2014

Photos: Paul Talmann, Überstorf

Télécharger: Dépliant