Dermatite de contact

La dermatite de contact (aussi appelée eczéma de contact) est une réaction inflammatoire non infectieuse de la peau à des substances et influences extérieures, et fait partie des maladies cutanées les plus fréquentes.

Causes et facteurs déclenchants

La dermatite de contact est un terme général regroupant les maladies de la peau non infectieuses, dans lesquelles la peau réagit à certaines substances par un eczéma. On connaît plus d’un millier de facteurs déclenchants potentiels. Ceux-ci peuvent être contenus, par exemple, dans des bijoux (nickel), des cosmétiques, des shampooings, des colorants pour cheveux, des produits désinfectants, des produits de nettoyage, divers matériaux de construction et des produits d’imprégnation. Les personnes ayant une peau sensible, p.ex. celles qui souffrent d’une dermatite atopique, ont davantage tendance à réagir à ces substances. Une dermatite de contact peut apparaître par deux mécanismes différents: 

Dermatite de contact allergique

Il s’agit, dans ce cas, d’une intolérance à une certaine substance. Comme  le système immunitaire réagit par la production d’anticorps spécifiques, cela déclenche une inflammation. Le nickel, la lanoline, le baume du Pérou et le dichromate de potassium sont des facteurs déclenchants courants d’une dermatite de contact allergique. Ces substances sont contenues, entre autres, dans certains bijoux, médicaments pour traitement externe, cosmétiques ainsi que dans certains ciments et produits d’imprégnation.

Dermatite de contact irritative

La dermatite de contact irritative n’est pas une réaction allergique, mais une sollicitation excessive de la peau par des irritations physiques ou chimiques. Dans ce cas, la peau est soumise à des irritations répétées par des substances telles que l’eau, le savon, des produits désinfectants, etc. Des facteurs physiques tels que des frottements, la pression, la chaleur, le froid ou un rayonnement UV peuvent également provoquer une irritation de la peau. Ce type de dermatite de contact touche souvent des personnes travaillant dans un environnement humide telles que les coiffeurs, le personnel infirmier, les cuisiniers, le personnel de nettoyage et les travailleurs de l’industrie. Cette forme est nettement plus fréquente que la dermatite de contact allergique.  

Symptômes d’une dermatite de contact

Dermatite de contact allergique

La réaction intervient généralement 24 à 48 heures après le contact avec la substance déclenchante. La peau est enflammée et rouge, peut enfler et présenter des vésicules ou des nodules. Ces symptômes sont souvent associés à de fortes démangeaisons. La réaction cutanée se manifeste aux endroits où la peau a été en contact avec la substance déclenchante, mais peut également s’étendre à d’autres régions de peau, plus ou moins proches. Des contacts répétés peuvent entraîner des crevasses douloureuses (rhagades), des desquamations ou un épaississement de la peau.

Dermatite de contact irritative

Apparaît le plus souvent aux mains, parfois également aux pieds. La gravité de l’irritation dépend du type et de l’intensité de la substance déclenchante, de la région du corps et de la sensibilité de la peau. Les eczémas irritatifs se développent généralement plus lentement que les eczémas allergiques. La dermatite de contact irritative se manifeste généralement par une rougeur de la peau, parfois également par une enflure. Des vésicules ou des crevasses peuvent se former, souvent accompagnées d’une sensation de tension et de brûlure. Les modifications de la peau sont toujours limitées aux zones de contact.

Ni la forme allergique, ni la forme irritative de la dermatite de contact n’est contagieuse. 

Diagnostic

Dermatite de contact allergique

Les causes de la dermatite de contact seront recherchées dans le cadre d’un dialogue avec le médecin. La région de la peau présentant un eczéma peut donner des indications supplémentaires sur les facteurs déclenchants. Dans une seconde étape, il est possible d’effectuer des tests d’allergie cutanés («patch tests»).

Dermatite de contact irritative

Le diagnostic est établi au moyen d’un examen approfondi par le spécialiste. Dans ce cadre, ce sont avant tout les régions touchées de la peau, l’apparence de celles-ci ainsi que l’activité de la personne concernée qui permettront de déterminer les causes.

Thérapie et traitement

Aussi bien pour la forme allergique que pour la forme irritative de la dermatite de contact, il est très important d’éviter tout contact avec les substances déclenchantes. Avec le médecin, on examinera et discutera de manière détaillée les objets, substances ou activités incriminés. Si des facteurs déclenchants ont été identifiés, on cherchera des alternatives. L’évitement des substances à l’origine de l’eczéma permet de guérir celui-ci et d’éviter sa persistance.

En cas de démangeaisons, des comprimés d’antihistaminiques peuvent apporter un certain soulagement. Les gels d’antihistaminiques sont en revanche plutôt irritants. Des eczémas étendus devraient être traités localement avec des préparations à la cortisone, après consultation du médecin.

Conseils et astuces

  • Un diagnostic précoce et l’application de mesures adéquates permettent d’éviter le développement d’une dermatite de contact étendue. L’utilisation de produits d’entretien et de soins à pH neutre permet d’éviter des irritations supplémentaires.  
  • Le port de gants lors du travail avec des substances irritantes ou allergènes ainsi que l’utilisation régulière d’une crème de protection pour la peau sont les mesures les plus efficaces pour éviter le développement d’une dermatite de contact aux mains. 
  • Lors de l’achat de bijoux fantaisie, on évitera les alliages contenant du nickel. En cas de doute, il est possible de tester la présence de nickel dans les pharmacies.  

Faits et chiffres

La dermatite de contact fait partie des maladies cutanées les plus fréquentes. Environ 20 pour cent de la population suisse développent une dermatite de contact plus ou moins prononcée, au cours de leur vie.


Rédaction: aha! Centre d'Allergie Suisse en collaboration avec le Conseil scientifique.

 

aha! Centre d'Allergie Suisse aide

  • Les brochures «Urticaire» et d'autre broschure et fiches d'informations fournissent des informations détaillées sur ce thème.
  • Formations et cours sur les thèmes suivants: «Ezéma atopique (névrodermite, neurodermatite)» (à Lausanne et Genève); pour autre voir la page allemande «Allergie, Asthma und chronische Bronchitis» (à Zurich, en allemand), «Anaphylaxie» (en allemand).
  • Le catalogue de questions «Est-ce que c’est une allergie?» aide les personnes touchées et les médecins à poser un diagnostic.
  • Connaissez-vous déjà nos applications pour Smartphones: Info asthme, e-symptoms, Pollen-News, PasseportAllergie?
  • Les spécialistes de l’équipe aha!infoline répondent à vos questions personnelles du lundi au vendredi de 8h20 à 12h00.
  • Les produits et services avec le label Allergie Suisse offrent un avantage supplémentaire aux personnes touchées par des allergies.
  • Les camps d’enfants aha! destinés aux enfants allergiques de 8 à 12 ans sont des vacances alliant forme, jeux et une bonne dose de sport. Encadrés par des professionnels, les participants apprennent à mieux gérer leur allergie et/ou leur asthme.
  • Les camps aha! (à Klosters, en allemand) pour les adolescents de 13 à 16 ans représentent une vaste offre d’activités sportives et de loisirs. Des responsables compétents abordent également des aspects des maladies allergiques à l’adolescence.
  • Votre avis nous intéresse! Ou souhaitez-vous échanger avec d’autres personnes concernées? Pour plus d’informations, veuillez consulter la rubrique Consultation et échange (voir la page allemande).
  • Vos dons nous permettent de proposer des services importants aux personnes atteintes d’allergies, d’asthme ou d'eczéma atopique. Nous vous en remercions. Nous utilisons efficacement le soutien que vous nous offrez.